Le prix Nobel de la Paix pour Edward Snowden

Nomination d’Edward Joseph Snowden pour le prix Nobel de la paix 2014

À l’attention du comité norvégien pour le prix Nobel

Par la présente, nous exprimons notre souhait de nominer M. Edward Joseph Snowden (né le 21 juin 1983) pour le prix Nobel de la paix 2014, en raison de sa contribution exceptionnelle à l’avancée des valeurs démocratiques et à la prise de conscience globale de l’interdépendance et de l’interconnexion de l’espèce humaine, conditions pour une paix universelle.

Edward_Snowden-2_mEn juin 2013, nous avons tous découvert le visage d’un jeune homme qui, du jour au lendemain, est devenu pour certains un symbole de la trahison d’État et pour beaucoup d’autres un défenseur héroïque des libertés les plus fondamentales. Lorsqu’il a révélé et publié des documents sur les services secrets espionnant l’Internet, les appels téléphoniques et d’autres données de communications, M. Snowden a mis en lumière les violations les plus amples et les plus systématiques de la vie privée observées dans « le monde libre » depuis des décennies.

Ancien sous-traitant pour la NSA (Agence de Sécurité Intérieure des États-Unis) et employé de la CIA, M. Snowden a transmis des milliers de documents de la NSA révélant les programmes d’interceptions téléphonique et Internet massifs et très intrusifs au quotidien britannique The Guardian en mai 2013, avant de s’enfuir vers Hong-Kong et d’obtenir un asile temporaire en Russie.

Depuis la tragédie du 11-Septembre et le déclenchement de la « guerre globale contre le terrorisme » par les gouvernements successifs des États-Unis et leurs alliés en Europe et ailleurs, l’attitude de certains gouvernements vis-à-vis des sujets de sécurité est devenue de plus en plus intrusive. Au nom de la « paix » et de la « sécurité », de nombreuses libertés fondamentales, notamment la liberté d’expression et le droit à la vie privée, sont menacées, et même bafouées dans certains cas.

Les révélations (encore en cours) sur la NSA ont eu des répercussions globales colossales, notamment l’émergence de débats publics intenses sur le secret d’État, sur la vie privée, sur la protection des données, sur la complicité des entreprises et sur les limites de la surveillance nationale et internationale. Les actions de M. Snowden ont également déclenché le lancement d’enquêtes parlementaires sur la portée et la légalité des programmes d’écoutes, un examen de tout l’espionnage des États-Unis et des technologies de collecte des communications, des incidents diplomatiques majeurs avec l’atterrissage forcé et la fouille de l’avion du Président bolivien Morales, ainsi que des incidents sérieux contre les libertés fondamentales des médias au Royaume-Uni.

Ce faisant, M. Snowden a pris de grands risques pour sa propre sûreté personnelle. Il a dû abandonner sa carrière, son pays et ses proches. La violence de certaines réactions officielles démontre qu’il a touché un point profondément sensible dans les pratiques actuelles de nombreux gouvernements et organisations publiques. Il est véritablement devenu, un cran plus loin que ses précurseurs Julian Assange et Chelsea Manning, le visage symbolisant une faille majeure dans nos systèmes démocratiques.

Son action a contribué à une immense avancée des valeurs démocratiques et de la prise de conscience globale de notre interdépendance et de notre interconnexion, et donc de la paix universelle. Aussi pour toutes ces raisons, il mérite d’être considéré par le Comité norvégien Nobel pour recevoir le Prix Nobel de la Paix.

Très sincèrement,

Rebecca Harms
Daniel Cohn-Bendit
Jan Philipp Albrecht
Ska Keller
José Bové

Pourquoi attribuer le Prix Nobel de la Paix à Edward Snowden ?
  • Pour exprimer le soutien à Edward Snowden dans ses épreuves actuelles et pour encourager d’autres lanceurs d’alerte potentiels à se révéler pour le bénéfice de tous ;
  • Pour souligner le fait que les lanceurs d’alerte et les journalistes d’investigation peuvent avoir un impact significatif sur la jouissance des droits de l’homme en prenant des risques considérables pour révéler la vérité sur des pratiques inacceptables des gouvernements ou des entreprises, et que de ce fait, ils peuvent être considérés comme des défenseurs des droits de l’homme et des prêcheurs de paix.
  • Pour contribuer à une conscience globale de l’interdépendance et du destin partagé de l’humanité, qui sont des conditions pour la paix universelle.
  • Pour apporter la preuve que les Prix Nobel de la Paix ne subissent pas de biais à double tranchant après la distinction successive du Président des États-Unis Obama et de l’Union Européenne, et pour reconnaître que la promotion et le respect des droits de l’homme, de la paix et de la démocratie commence chez soi.

Traduction de la page Peace Prize for Snowden publiée le 31 janvier 2014 sur le site Les Verts / Alliance Libre Européenne, par les membres de la commission Partage 2.0 (Libertés numériques) d’Europe Écologie – Les Verts. 

Cette traduction est publiée sous licence Creative Commons Attribution – Partage dans les mêmes conditions 2.0
Creative Commons
Crédit photo : Laura Poitras (Creative Commons By)

Remonter